Le composteur individuel : comment ça marche ?

 

composteur-individuel-bois-800L

Les poubelles ménagères se composent d’environ 30% de déchets utiles, à savoir des aliments et autres matières organiques. Tous ces éléments, au travers d’un processus de compostage via un bac composteur, peuvent se transformer en un aliment sain pour la terre.

Fabriquer son propre compost, c’est avant tout s'inscrire dans une démarche de jardinage responsable. Comment ? En connaissant certains principes de base, tout à fait simples à mettre en place.

Dans une époque où les centres de traitements de déchets arrivent à saturation, séparer ses déchets organiques pour les transformer en compost s’avère une solution écologique efficace. 

 

 

Le composteur individuel : pour qui et pour quoi ?

 

      • L'utilisation d’un composteur individuel est de plus en plus courante chez les personnes ayant un jardin ou un petit carré potager sur leur balcon.

      • Des plus petites parcelles aux plus grands jardins, celles et ceux qui cultivent leurs propres fruits et légumes comprennent l’importance d’un compost “fait-maison”.

      • En plus d’être un geste pour l’environnement, un compost de qualité améliore la structure des sols, procure de meilleures défenses aux plantes face à certaines maladies et booste la fertilité de la terre.

      • Véritable engrais naturel, il réduit l’utilisation de fertilisants chimiques et permet de donner une seconde vie à nos aliments.

 

Pour toutes ces bonnes raisons, nous vous encourageons à vous lancer dans la création de votre propre compost !

 

LES MEILLEURS COMPOSTEURS :

  odeur-composteur-bac-bois   odeur-composteur-bac-350-l    odeur-composteur-silo-bois-metal     odeur-composteur-cuisine
 

CIHB

Composteur en bois de douglas 379 L

 

79,90 €

 

SAUVEGARDE58

Composteur de jardin 350 L

 

139 €

 

GUILLOUARD

Silo à compost acier et bois 200L

 

109 €

 

JOSEPH JOSEPH

Composteur de cuisine 4L

 

29,90 €

 

 

Comment se lancer ?

 

Comment démarrer un composteur ? Voilà une question que beaucoup se posent.

Tout d’abord, il faut se procurer un contenant dans lequel déverser ses déchets fermentescibles. Pour ce faire, il convient d’acquérir un composteur individuel. Il existe divers modèles : le grand composteur de jardin, ou encore composteur pour appartement.

Le choix va dépendre de la quantité d’amendement organique que vous souhaitez obtenir. Le prix d’un composteur individuel varie selon son modèle, le matériau qui le compose et les fonctionnalités qu’il présente (nombre d’ouverture, couvercle, aération). 

 

 

Comment ça fonctionne ? 

 

Le fonctionnement du composteur est assez simple. Le compost se forme par l’action de micro-organismes et par un processus de fermentation.

Sans oxygène et sans eau, aucune forme de vie n’est possible. C’est pourquoi certains principes de base sont à appliquer si l’on souhaite produire un bon compost, à commencer par trouver le meilleur emplacement du composteur.

 

  • composteur-individuel-fonctionnement

    Tout le long du processus de formation de notre futur compost, il s’agit de trouver un bon équilibre entre l’apport de matières organiques sèches et humides. 

 

 

  •       • Une bonne aération est indispensable afin d’éviter le pourrissement de certains aliments et pour maintenir en vie les micro-organismes. 

 

  •       • Brasser. Ne pas hésiter à mélanger sa poubelle organique à l’aide d’une fourche ou pour les plus petits contenants, à la main (avec des gants si vous préférez). L’idée c’est d’éviter l’accumulation de couches uniquement humides ou sèches. 

 

  •       • Surveiller l’humidité ambiante. Si votre compost est trop sec, un léger arrosage lui permettra de reprendre vie. Au contraire s’il est trop humide, vous pouvez soit le faire sécher au soleil, soit rajouter des matières biodégradables comme des mouchoirs en papier, de la sciure, des copeaux de bois ou du papier journal par exemple. 

 

 

 

Que ce soient des composteurs individuels de jardin ou placés sur votre balcon, les règles sont les mêmes. Comprendre comment fonctionne le bac à compost n’a rien de bien compliqué. Il suffit de s’y mettre, de tester et de suivre l’évolution. Selon la taille de votre bac, il faut compter entre 6 à 12 mois pour un compost mûr.

Enfin, certains éléments sont à éviter absolument lorsqu’on élabore son compost : toute forme de produits chimiques, toutes les substances non organiques ainsi que les restes de viandes ou de poissons.  Pour connaitre la liste des éléments que l'on peut ou non mettre au compost, poursuivez votre lecture avec notre article "Que mettre dans un composteur ?".

 

 

Comment reconnaître un compost mûr ?

 

Pour savoir si on a un bon compost, il existe différentes façons de s’en apercevoir.

      • La première est sa texture fine qui se défait facilement lorsqu’on le tient entre ses doigts.

      • D’une couleur plutôt sombre, son aspect est homogène et son odeur est celle de la terre.

      • Un bon compost ne présente plus de restes organiques visibles, sauf peut-être les déchets plus difficiles à composter comme les noyaux, les os ou les branches d’arbre.

 

Une fois le substrat prêt, il peut être épandu en fines couches autour de vos plantations ou directement intégré au sol. Il peut aussi être utilisé comme support de culture, mélangé à du terreau. Toutefois, il ne faut jamais semer directement les graines, un acte souvent inutile puisque rien ne va pousser, sauf peut être les tomates ou les potirons. 

Attention, même si l'on parle d'un processus de décomposition et de fermentation, votre amendement ne doit en aucun cas dégager de mauvaises odeurs. Si vous constatez ce phénomène et qu'il persiste, trouvez toutes les bonnes pratiques à mettre en oeuvre pour solutionner le problème dans notre article dédié à l'odeur du composteur.

 

 

Quel modèle choisir ?

 

Définir le volume à choisir pour un composteur va dépendre, comme nous l’avons dit, de la quantité de compost que vous souhaitez obtenir, mais aussi de la place dont vous disposez.

 

 

 

  •    • Si vous ne disposez pas de beaucoup de place, voire que vous n'avez pas de jardin, pas de panique ! Le composteur balcon, aux dimensions réduites, vous permettra de réaliser votre engrais naturel fait maison dans un tout petit espace.

 

  •    • Dans le même esprit, le très discret mais esthétique composteur de cuisine peut quand à lui être placé dans la pièce et vous permettre de jeter immédiatement tous les déchets alimentaires.

 

   • Selon la région où vous habitez, il est préférable d’opter pour un silo avec couvercle afin de ne pas tenter la visite d’animaux nocturnes. À l’opposé du compost en tas, les bacs permettent une meilleure gestion du compost au moment de le mélanger et en cas de fortes pluies.

   • Si vous optez pour un contenant sans couvercle, il faut veiller à le couvrir d’une bâche en plastique. Une quantité trop importante risquerait de ruiner tout le processus de compostage.

 

Pour vous aider à y voir plus clair et faire votre choix, découvrez notre dossier spécial sur le sujet qui vous aidera à savoir quel composteur choisir.

 

 

Quel matériau choisir ?

 

   • Le composteur en bois est une excellente option car il offre un résultat visuel esthétique, ce qui n’est pas le cas des composts entassés en plein air. Ce matériau noble s’intègre également mieux au paysage qu’un contenant en plastique ou en métal. Enfin le bois permet de retenir correctement les éventuelles odeurs présentent lorsque le compost est en phase de décomposition. Vous pouvez aussi choisir un modèle standard et le dissimuler à l'aide de plantes grimpantes. Cela aura pour effet de sublimer votre compost en lui apportant une touche décorative qui ne passera pas inaperçue !

   • Si vous optez pour du plastique, sachez qu'il existe des composteurs en plastique recyclé ! Ceux-ci présente une excellente résistance et ont l'avantage d'être ultra hermétique. Par contre, ils ne sont pas visuellement très jolis à voir, mais là aussi, vous aurez le choix de faire pousser des plantes tout autour afin d'enjoliver cet espace.

   • D'autres modèles offre un design plus moderne avec une structure en bois foncé et un couvercle en acier. Ce matériau possède l'avantage d'être plus lourd, ce qui est idéal lorsqu'on habite dans une région où le vent souffle trop fort. Le poids du couvercle empêchera aussi les animaux nocturne de se servir dans votre composteur !

 

Maintenant que vous connaissez tout de cet équipement et de son fonctionnement, découvrez dans notre catalogue un grand choix de modèles adaptés à tous les besoins : du petit composteur au composteur collectif en passant par le modèle pour terrasse, impossible de ne pas trouver celui qu'il vous faut ! Sachez que tous nos produits sont garantis 2 ans minimum et disponibles en livraison rapide partout en France. Chaque modèle est sélectionné avec soin auprès de grandes marques spécialisées dans les accessoires et équipements de jardinage comme GUILLOUARD ou CIHB.

Retrouvez aussi tous nos conseils pratiques sur le même thème et plus largement sur le jardinage responsable : comment s'occuper d'un composteur avec lombrics pour réaliser un lombricompost par exemple.

 

 Vie privée