Comment démarrer un composteur ? Tout ce qu'il faut savoir.

 

comment-demarrer-un-composteur-silo-a-compost

Dans cet article, nous allons vous guider dans une démarche simple, mais qui requiert un minimum d'informations clés avant de se lancer : le compostage, et surtout comment démarrer un composteur.

De plus en plus de français adeptes du jardinage se lancent dans cette pratique. Que ce soit d'une manière individuelle ou collective, composter est devenue en quelques années, un authentique acte citoyen accessible à tous. L'urgence climatique est sans doute un élément motivateur.

En effet, lorsque l'on sait que la production de déchets organiques représente plus d'un tiers de nos poubelles, et que cette proportion pourrait être réutilisée au lieu d'être simplement incinérée, on se dit qu'il y a là quelque chose à faire. Participer au changement au travers de nos propres actes, voilà pourquoi composter.

Le compost fait maison permet de fabriquer un amendement riche en nutriments que nous allons ensuite pouvoir utiliser dans nos cultures ou potagers urbains, selon où nous habitons. Certaines communes se sont engagées à récupérer le compost afin de le transformer en bio-engrais, et ce à une grande échelle. Les résultats sont donc bien réels et tout un chacun peut y accéder.

Pour démarrer un composteur individuel, vous n'aurez besoin que d'un bac à compost, d'un espace (celui-ci peut être la cuisine - voire notre dossier sur le composteur d'appartement - , le balcon ou votre jardin), de vos déchets organiques et de votre bonne volonté ! Envie de savoir comment démarrer un composteur de zéro ? On vous donne toutes les infos. C'est parti !

 

 

Les points importants

 

Tout d'abord, il vous faudra trouver le lieu idéal pour démarrer votre composteur individuel. Privilégiez un endroit à l'ombre et abrité du vent. Enfin, son accès devra être aisé. Selon l'emplacement du composteur, vous pourrez ensuite acheter un modèle adapté. Le composteur mesure entre 1,20 mètres de large et environ 90 centimètres de haut. Tandis que les modèles pour l'intérieur mesurent entre 25 et 70 centimètres de haut et 20 à 30 centimètres de large.

Le volume va avant tout dépendre de la quantité de personnes que vous êtes à vivre au sein du même foyer, et de la quantité de biodéchets que vous produisez par semaine. Vous pouvez aussi fabriquer votre propre bac à compost avec des palettes ou avec une poubelle en métal.

La meilleure période pour démarrer le composteur est fin mars, lorsque l'hiver laisse place au printemps. C'est le moment de l'année où les déchets se décomposent plus rapidement par la bonne activité des micro-organismes. Enfin pour éviter une éventuelle invasion de moucheron, pensez à toujours couvrir votre silo, ou optez pour un composteur avec couvercle. Sinon, couvrez votre silo à compost, à l'aide d'une bâche étanche. Bien, voyons maintenant plus en détail comment débuter un compost.

 

NOS COMPOSTEURS :

  meilleur-composteur-pas-cher   meilleur-composteur-650-l    carport-dimension-structure-adossee-1-place     meilleur-composteur-bois-metal
 

CIHB

Composteur en bois de douglas (379 litres)

 

96,90 €

 

SAUVEGARDE58

Composteur de jardin 650 litres (Douglas

du Morvan)

 

199 €

 

CIHB

Composteur en bois de douglas naturel 700L

 

99 €

 

GUILLOUARD

Silo à compost acier et bois (470L)

 

199 €

 

 

comment-demarrer-un-composteur-poubelle-a-compost-de-cuisineComment démarrer un composteur ?

 

Pour bien démarrer un composteur neuf, il est primordial de respecter les points mentionnés ci-dessus, mais aussi de choisir votre bac à compost en fonction de son lieu d'emplacement. En effet, si vous habitez en appartement, un composteur cuisine sera plus adapté à vos besoins. Si vous possédez un balcon ou une terrasse, un petit composteur sera aussi tout à fait adéquat. Vous vous demandez comment démarrer un composteur dans un appart ? La réponse est la même que pour les composteurs extérieurs. Ceux-ci conviennent d'ailleurs à la perfection à celles et ceux qui possèdent un jardin. Vous pourrez opter pour de gros volumes : composteur 400L, 600 ou même 900 litres ! Comprendre comment fonctionne un bac à compost, quel qu'il soit, c'est aussi comprendre l'importance d'application des règles pour réussir son futur engrais.

 

Le fonctionnement d'un composteur

Le principe est simple : après avoir introduit vos différents déchets organiques à l'intérieur du composteur, les premières bactéries apparaissent et se chargent de décomposer, petit à petit, l'ensemble des matières organiques. Grâce la fermentation des matières vertes et brunes (on vous explique plus bas la différence), la température va augmenter, atteignant jusqu'à 60° au centre du composteur.

L'ensemble de ces éléments va donc permettre au compost de se transformer en engrais naturel en l'espace de quelques mois seulement. Selon le modèle de composteur, comptez entre 8 à 14 mois avant d'obtenir un résultat. Certaines versions, comme le composteur rotatif, accélèrent le processus et offrent un résultat au bout de seulement 3 à 4 mois ! Les composteurs de petites tailles sont également plus "rapides" car la quantité de biodéchets est moins importante.

Pour plus d'informations sur ce point, poursuivez votre lecture avec notre article dédié au fonctionnement d'un composteur.

 

Les règles de base pour réussir un compost

Ces règles sont à appliquer non seulement pour garantir un résultat optimal, mais aussi pour accéder le processus de compostage. Celles-ci se définissent sous forme de 3 points :

  1. Bien mélanger l'ensemble du compost à l'aide d’une bêche ou d'une fourche, dans le cas d'un composteur jardin. Pour un sceau à compost placé dans la cuisine ou sur le balcon, vous pouvez vous munir d'une petite pelle.
  2. Aérer correctement l'assemblage afin d'apporter suffisamment d'oxygène aux bactéries qui se chargent de la décomposition. Menez cette action environ 1 fois par semaine.
  3. Surveiller l'humidité ambiante au sein de votre composteur. Si votre compost est trop sec, rajouter des feuilles mortes. Celles-ci empêchent l'eau de s'évaporer. Vous pouvez aussi l'arroser légèrement votre compost, mais attention de ne pas le détremper.

 

Quels sont les déchets compostables ?

 

comment-demarrer-un-composteur-dechets-humides-et-secs

Pour réussir son compost, il est nécessaire de savoir ce que vous pouvez ou non mettre à l'intérieur de votre contenant, en quelle quantité et en quelles proportions.

 

Les déchets humides

Les déchets humides sont aussi appelés déchets verts ou déchets azotés. Ils concernent surtout les restes de nourriture végétale. Les déchets du jardin comme les feuilles mortes, les fleurs ou plantes fanées font aussi partie des déchets verts à mettre dans votre composteur.

 

Les déchets secs

Les déchets secs, également appelés bruns ou carbonés par leur forte teneur en carbone, se composent des ordures ménagères biodégradables. L'essuie-tout, les mouchoirs, les serviettes de table non blanchies, le papier blanc (sans impression) et les cartons coupés finement font partie du lot. Vous trouverez également des déchets secs dans votre cuisine, comme le marc de café et les coquilles d'œuf. Les déchets bruns provenant du jardin et que vous pouvez mettre sont : la paille, les restes de gazon ou encore les écorces d’arbres.

Le petit secret pour bien équilibrer votre compost est de correctement proportionner les différentes matières humides et sèches. Pour cela associez une part de matières humides avec deux parts de matières brunes.

 Pour plus de détails à ce propos, consultez notre article "que mettre dans un composteur".

 

 

Comment utiliser son compost ? 

 

Avant d'utiliser son compost, voyons quelques astuces pour savoir si le compost est prêt à l'emploi.

comment-demarrer-un-composteur-test-compost-murUn résultat dit mûr se définit par une texture fine et granuleuse, une odeur agréable de terre, une couleur sombre et un aspect homogène. Enfin, le compost mûr s'émiette facilement, sa température est basse et aucun composant d'origine n'est discernable. La première façon pour savoir si le compost est arrivé à maturation se fait donc par l'observation.

 

Pour savoir si vous votre compost n'est pas mûr et donc pas prêt à être utilisé comme substrat, mais plutôt comme paillis, réalisez trois petits tests :

      • Le test du cresson. Il s'agit là d'éparpiller une dizaine de graines de cresson à l'intérieur de petits godets ou de n'importe quel récipient percé. Si les graines germent au bout de quelques jours, et finissent par donner quelques petites feuilles vertes, cela signifie que votre compost n'est pas mûr, et n'est donc pas prêt pour être utilisé comme engrais, mais plutôt comme paillis.

      • Le test du sac. Versez une bonne quantité de compost à l'intérieur d'un sac hermétique puis refermez-le correctement. Attendez une journée entière. Si le sac a doublé de volume, cela signifie que le compost n'est pas mûr.

 

 

Compost "jeune" et compost "mûr"

 

  • Le compost mi-mûr (on le reconnaît grâce à sa couleur verdâtre et son odeur d'oignon), peut être utilisé comme apport en surface ou paillage, c'est-à-dire aux pieds des plantes. Les plantes comme la tomate, la courge et la pomme de terre peuvent bénéficier du compost mi-mûr comme matière organique. Ces espèces étant robustes, elles supportent sans aucun problème ce type d'engrais naturel fait maison.

 

Surtout, ne jamais incorporer un compost mi-mûr directement à la terre ! Cela pourrait tuer les jeunes plants de votre carré potager. De même, si vous constatez que votre amendement sent mauvais, il faut intervenir car ce phénomène est anormal. Découvrez les solutions pour y remédier dans notre article abordant la question des odeurs du composteur.

  • Un compost à maturité offre plusieurs bienfaits autant au sol qu'aux végétaux. Celui-ci peut s'utiliser comme amendement organique. Pour cela, il suffit de l'épandre en couches sur 1 à 5 mètres carré. Il vous faut ensuite le mélanger au sol par griffage sur minimum 5 centimètres et maximum 15 centimètres.
  • Un compost mûr peut également s'utiliser comme support de culture. Cela permettra aux plantes d'accroître la force de leurs racines tout en améliorant leur croissance. Pour les plantes d'intérieur et le potager, vous devrez utiliser le compost mi-mûr en respectant le mélange suivant : un tiers de compost, un tiers de terreau et un tiers de sable.

 

Vous connaissez maintenant toutes les informations de base pour bien démarrer un composteur. Qu'il s'agisse d'un composteur de jardin ou d'un composteur intérieur, les règles et l'entretien sont exactement les mêmes. Si vous envisagez de vous lancer, découvrez sur notre catalogue un grand choix de composteurs en bois ou métal disponibles en livraison à domicile partout en France.

 

 Vie privée