• 0
    Total commande0
    + Port 0 €

Disponible

Selection Jardindeco

En promotion
Marque0
Prix
Appliquer
x
0 à 50
0 à 100
100 à 200
200 à 500

Nouveauté
Couleur0
de filtres
Retirer tous les filtres actifs
Page 1   sur 1 triée par   pertinence

Précédente   Page 1 sur 1   Suivante





LA TECHNIQUE INDISPENSABLE POUR PRENDRE SOIN DU SOL ET DES PLANTES
 

paillage-potagerLes amateurs de jardinage naturel connaissent bien la technique de paillage, qui permet d’obtenir de belles plantations, tout en limitant les apports d’eau nécessaires et le désherbage. Nous vous proposons de découvrir en détail tous les avantages de pailler ses plantations et les différentes astuces pour optimiser cette technique.

 

Pourquoi pailler ses plantations ?

 

Le paillage consiste à répandre une couverture minérale ou végétale sur vos plantations de façon à les protéger du froid en hiver et à préserver un bon niveau d’humidité en été.

Sa décomposition lente est un des principaux avantages du paillage car cela permet de fournir en continu à la terre des nutriments utiles à la croissance de vos plants et fournit un abri bienvenu aux insectes auxiliaires.

Enfin, une couverture du sol en matière organique permet de limiter les périodes de désherbage, tout en présentant une belle esthétique dans votre potager.

 
 

Limiter les arrosages 

 

Un sol nu favorise une évaporation rapide, alors qu’à l’inverse, une terre paillée conserve un bon taux d’humidité. Ainsi vous ne serez plus tenu d'arroser vos rosiers, arbres fruitiers, la pelouse ou vos pousses aussi souvent qu'avant. En outre, les pieds de vos plants sont également préservés des micro-impacts de terre consécutifs aux fortes pluies. 

Ceci explique pourquoi il est important de réaliser un paillage des tomates, qui sont gourmandes en eau, mais également sensibles au mildiou.

 
 

Éviter le désherbage

 

paillage-arrosageLa corvée du désherbage, manuel ou chimique, disparaît quasiment avec le paillage car celui-ci procure une couverture qui protège le sol nu des rayons lumineux et évite ainsi la germination et la croissance de mauvaises herbes ou adventices.

 

Nourrir le sol

 

On l’oublie parfois, mais le paillis, en se décomposant, fournit aussi à vos sols de nombreux éléments nutritifs (azote, potasse, minéraux) qui vont contribuer à le fertiliser.

 

Abriter les insectes auxiliaires

 

Les jardiniers adeptes de la culture biologique le savent bien : les insectes auxiliaires sont d’utiles alliés dans un potager. Les écorces de bois ou paillettes de pierre leur fournissent un abri idéal à partir duquel ils pourront créer une base pour ensuite s’attaquer aux différents ravageurs.

 
 

Favoriser la croissance de vos plantations

 

Le paillage contribue à créer un environnement optimisé pour la croissance de vos plants : les ruissellements néfastes sont évités, des micro-nutriments sont apportés, l’humidité est préservée en été et les pieds de vos plantations sont protégés des rigueurs de l’hiver.

 

Une technique applicable à toutes les cultures

 

Il conviendra aussi bien au potager pour le paillage des fraises par exemple, qu’au verger, mais vous pourrez également appliquer cette technique ailleurs dans votre jardin. Ainsi, les haies, arbustes, massifs de fleurs, plantes en pot et plantes annuelles ou vivaces en jardinières pourront également profiter des différents bienfaits du paillis évoqués précédemment.

 

Décorer vos entourages d'arbres et allées de jardin

 

Lorsque nous parlons de paillage, nous envisageons celui-ci sous ses différentes formes : végétale et minérale, voire synthétique. Vous pouvez en effet jouer sur de nombreuses couleurs et matières pour créer une superbe mosaïque dans votre jardin : chips de coco, écorces brunes, copeaux de bois couleur paille ou sable, mais aussi paillettes d’ardoises bleues, noires ou grises ou billes d’argile.

 


 

Les limites de cette pratique

 

paillage-vegetal-jardinSi vous souhaitez vous lancer dans cette pratique, sachez aussi qu'elle comporte aussi quelques inconvénients qu’il est important de connaître.

 

Incompatibilité avec certaines plantations

 

Certaines plantations comme l’ail, l’oignon ou l’échalote supportent assez mal d'être paillées. Elles n’apprécient pas de baigner dans une humidité constante. Vous pouvez envisager un paillis organique léger (chanvre ou lin), à la condition que votre sol permette un bon drainage de l’arrosage et de l’eau de pluie.

 

Pas de replantation

 

Le paillage préserve le sol, mais l’isole également. Il est donc normal que les plantes ne puissent se ressemer elles-mêmes, car la protection réalisée rend difficile le cheminement des graines vers le sol et son opacité empêche toute germination.

 


 

Risque d’acidification des sols

 

Selon le type de fibre ou minéral utilisé, un risque d’acidification des sols existe. C’est particulièrement le cas avec les aiguilles de pin ou écorces de pins.

Selon votre région, si le ph de votre sol est déjà plutôt acide, privilégiez donc un autre mulch.

 

Non-réchauffement des sols

 

C’est l'un des principaux inconvénients du paillage : lors de l’arrivée des beaux jours, si vous laisser votre paillis en place, le sol aura du mal à se réchauffer. Il est donc conseillé le retirer au printemps et de re-pailler avant l’été.

 
 

Quel est le meilleur paillis ?

 

paillage-copeaux-de-bois-rougeTous les types de mulching visent à préserver les plantes et à favoriser leur croissance. Leurs actions varieront en fonction de leur nature. Vous aurez ainsi le choix entre le paillage organique, minéral ou la toile de paillage tissée.

 

Les matières organiques

 

Le paillis végétal (ou organique) peut avoir plusieurs origines, les végétaux présentent l’avantage d’apporter de nombreux micro-nutriments au sol en se décomposant naturellement. Au niveau des différentes possibilités, nous pouvons citer :

  • -   Le chanvre
  •  
  • -   Les copeaux de bois
  •  
  • -   Le miscanthus (ou « herbe à éléphant »)
  •  
  • -   L’écorce de coco
  •  



Le paillage bois ou naturel conviendra parfaitement aux jardiniers qui tiennent à un environnement naturel biologique.

La biodégradabilité de ces paillis et le développement qu’ils favorisent pour les insectes auxiliaires sont des éléments à prendre en compte à l’heure de votre choix.

 
 

La couverture minérale

 

Plus durable que la matière organique, le paillis minéral présente l’inconvénient de ne pas nourrir le sol.

Une multitude de choix de matières et couleurs permet de nombreuses possibilités décoratives pour votre jardin :

  • -   Le marbre concassé
  •  
  • -   La pouzzolane (noire ou rouge)
  •  
  • -   Le gravier Dalmate
  •  
  • -   Le paillis d'ardoise (attention, car celle-ci contribue à l’acidification des sols. Pour en savoir plus à ce sujet, consultez notre article dédié au paillage ardoise).
  •  

Nous conseillons l’utilisation de paillis minéral pour les sols riches et les environnements venteux. Ils permettent également d’audacieux jeux de couleurs et sont à privilégier pour celles et ceux qui cherchent à réaliser de beaux effets esthétiques et décoratifs dans leurs jardins.

 


 

La toile de paillage

 

paillage-toile-paillageÉgalement appelée toile tissée ou bâche de paillage, elle est biodégradable et présente l’avantage d’être facilement installée et peut être ré-utilisée d’une année sur l’autre.

Elle est conçue en polypropylène, matériau résistant aux UV et à l’abrasion tout en étant perméable, présente une excellente longévité.

Ce type de feutre conviendra à tous ceux qui souhaitent bénéficier d’une protection robuste et simple à mettre en œuvre dans leur potager. Pensez néanmoins à planter vos semis avant de mettre en place votre toile car après cela ne sera plus possible.

 

Comment bien pailler le pieds de ses plantes ?

 

Une fois que vous aurez choisi le type de paillage adapté à vos besoins, il vous faudra procéder à son installation, en respectant quelques règles simples.

 

À quelle période ?

 

Cette question est récurrente : quand mettre le paillage ?

La réponse est simple : presque tout au long de l’année !

 

  • -   En automne, il permet de préserver l’habitat des insectes auxiliaires et de préserver les pieds de vos plantations d’un trop fort ruissellement.
  •  
  • -   En hiver, il protège les plants de températures trop basses et maintient un environnement doux et humide.
  •  
  • -   En été, il permet de résister aux ardeurs solaires et à un dessèchement des terres.
  •  
  • -   Tout au long de l’année, sa dégradation naturelle (si vous optez pour un paillis organique), nourrit le sol.
  •  
  • -   Au printemps, il est nécessaire de retirer le paillis pour permettre au sol de respirer et de se réchauffer naturellement. Ceci étant dit, vous pouvez tout de même décider de procéder à l’installation d’une couche légère à cette saison. Il vous faudra simplement vérifier que le mulch installé ne contribue pas à ralentir la croissance de vos plants, mais favorise au contraire leur croissance. Dans le doute, procédez à la mise en place quelques semaines après le début du printemps.
 


 

Comment s’y prendre ?

 

paillage-comment-le-realiserAvant de débuter l’installation, vous veillerez à procéder à un nettoyage et un désherbage minutieux de votre sol.

Une fois votre surface aérée, désherbée et exempte de pierres tranchantes, vous pourrez alors procéder à la mise en place. Ceci permettra d’optimiser l'effet "engrais" de l'humus produit.

  • -   Couverture minérale : nous vous conseillons d’installer vos graviers concassés ou pierres aux beaux jours en préparant votre sol avec une fine couche de tissu géotextile.
  •  
  • -   Couverture organique : le paillage végétal peut être mis en place tout au long de l’année, il vous suffira de prévoir suffisamment de matière pour réaliser une couche épaisse de protection de 5 à 7 cm. Le cas échéant rajoutez de la matière lorsque la hauteur de la couche diminuera. Vous pouvez utiliser les déchets verts de votre jardin pour réaliser votre couverture : feuilles mortes, tonte de gazon, bois raméal fragmenté.
  •  
  • -   Couverture synthétique : pour obtenir une bonne couverture du sol, il est préférable de tendre la toile tissée au fur et à mesure de son installation. Vous éviterez ainsi que le vent ne s’engouffre dans la toile et ne la détériore prématurément. Les agrafes qui maintiendront la toile au sol devront être implantées de façon verticale, le long des soudures thermiques de votre toile.

 

Si vous hésitez encore à franchir le cap, nous vous conseillons de tester un paillage de chanvre ou de lin sur une partie de votre carré potager. Vous pourrez ainsi apprécier l’aspect visuel du paillis organique et noterez les avantages apportés par cette méthode.

Certains utilisent d’ailleurs un mélange de techniques de mulch dans leur jardin : organique pour le paillage du potager, toile tissée pour le verger, les haies ou les talus et minéral pour les cactées et les allées…Ces différentes méthodes peuvent ainsi se combiner au mieux, dans la plupart des environnements.

 

Nous espérons que ces quelques conseils contribueront au développement de votre jardin potager ou à son embellissement !

Pour en voir plus, n'hésitez pas à parcourir notre site à la recherche de conseils ou tutos sur le sujet, et découvrez notre grand choix de paillages copeaux de bois ou graviers concassés vendus en big bag de 10 à 70L ou 5 à 20 kg.

Tous nos produits sont sélectionnés avec soin auprès de la marque française Secret Vert basée en Loire Atlantique, et reconnue pour la qualité de son savoir-faire et de sa gamme d'amendements et de terreaux 100% naturels.

Tous nos sacs de paillage sont disponibles en livraison rapide à domicile et partout en France ! De plus, pour tout achat de produit en lot sur notre site, vous bénéficiez d'une remise automatique de 5%, alors profitez-en !





Recevez nos bons plans, astuces déco et offres privilèges en vous inscrivant à la Newsletter.
Pour toute première inscription, vous recevrez un code de réduction de 5% valable sur l'ensemble des produits.






* Code valable 3 mois à compter de la date d'envoi. Hors frais de port et promotions en cours.

 Vie privée