Quel terreau pour un palmier ?

Vous venez de craquer un magnifique palmier ? Il va maintenant falloir le chouchouter et passer au jardinage pour qu’il s’épanouisse ! Planté en pot ou en pleine terre, découvrez quel est le meilleur terreau pour palmier. Apprenez comment lui assurer un bon drainage, découvrez quels sont les amendements adaptés et la période de traitement idéale.

Avant la plantation

 

       • Il est absolument essentiel de connaître précisément le type de palmier acheté pour déterminer précisément ses besoins en eau et nutriments, ainsi que l’exposition idéale.

 

       • Anticipez la croissance du palmier et vérifiez également qu’il disposera de l’espace suffisant pour s’épanouir.

 

       • Enfin, veillez à contrôler les températures acceptables pour la variété choisie et vérifiez qu’elles correspondent à celles relevées habituellement dans votre région…Il serait dommage de se demander quel type de terreau utiliser pour planter un palmier, sans se poser ces questions fondamentales au préalable.

 

 

terreau-pour-palmier-pas-cher
terreau-pour-palmier-bio

Le terreau pour palmier

Le type de terreau pour palmier diffère, selon que celui-ci soit planté en terre, ou en pot, en extérieur ou en intérieur.

De manière générale, il faut privilégier un terreau fin et léger, doté d’une excellente capacité de drainage.

 

    • Avec un jeune palmier, un terreau universel de qualité pourra convenir, il faudra simplement vous assurer que celui-ci est correctement dosé en nutriments et minéraux.      

 

• Avec un palmier adulte, il sera préférable d’opter pour un terreau pour plantes méditerranéenes. Il conviendra parfaitement à l’enracinement du palmier, quelle que soit sa variété.      

 

• Le terreau universel et la terre végétale sont idéals pour un palmier nain, chanvre, phoenix, majesty, trachycarpus ou bien encore washingtonia. C’est encore vers ce type de substrat qu’il faudra vous diriger, si vous vous demandez quelle terre utiliser pour un chamaerops humilis ou un palmier des Canaries. 

 

Si vous souhaitez amender la terre d’un palmier ancien ou présentant des signes de faiblesse, c’est plutôt vers un sac de terreau enrichi de type lombricompost régénérant qu’il faudra vous diriger.

Culture en pot

terreau-pour-palmier-en-pot
 • Le choix du pot est déterminant pour la réussite de votre plantation de palmier. Il sera préférable d’éviter les trop grands pots qui entraîneront une trop rapide croissance des racines de l’arbre. Un pot légèrement plus grand que la motte de la racine aura la taille parfaite.       

 

• Vous veillerez ensuite à la création d’un drainage soigné, car l’eau stagnante, en excès, est l’ennemie des palmiers. Une épaisse couche de paillage minéral composé de pouzzolane ou de graviers au fond du pot assurera un bon écoulement de l’eau (voir notre dossier consacré aux vertus du paillage de pouzzolane).       

 

• Il vous faudra ensuite ajouter un terreau de qualité, ni argileux ni sablonneux, comme un terreau spécial plantation, terreau universel ou terreau pour plantes méditerranéennes. Enfin, vous pourrez, si vous le souhaitez, enrichir la préparation avec des engrais naturels adaptés, comme par exemple un engrais liquide pour plantes vertes.       

 

• En cas de rempotage, vous devez recommencer la même opération. Cependant, il est déconseillé de rempoter trop fréquemment un palmier, car ce type d’arbre n’apprécie pas les manipulations fréquentes.       

 

• Nous vous conseillons de remplir seulement le sous-pot et de laisser le palmier absorber l’eau par capillarité. Adaptez la fréquence d’arrosage en fonction de la température extérieure et des conditions climatiques et ne laissez pas la terre du pot se dessécher complètement ou se craqueler. 

Culture en pleine terre

terreau-pour-palmier-en-terre
       • Nous vous conseillons de planter votre palmier entre les mois d’avril et juillet. Il vous faudra ensuite creuser un trou suffisamment large et profond. Habituellement, nous recommandons 60 à 80 cm de profondeur, en sus de la motte. Un diamètre équivalent au triple de celui de la motte est suffisant pour la plupart des espèces.      

 

• Favorisez le drainage en disposant, si nécessaire, une épaisse couche de drainage à base de graviers avant de mettre le terreau spécial palmier. La création d’une pente permettant d’accélérer l’écoulement de l’eau au fond du trou pourra également être envisagée. Terminez ensuite en couvrant votre lit de drainage avec du film géotextile.      

 

• En fonction du type de sol, privilégiez plutôt l’utilisation de terreau biologique universel, méditerranéen ou enrichi. Envisagez aussi l’utilisation de terre végétale si nécessaire.      

 

• L’utilisation d’engrais naturel, tel que du compost maison ou de la corne broyée, pourra s’avérer pertinent.      

 

• Adaptez votre arrosage à la température et aux conditions climatiques. Durant les fortes périodes de chaleur, un arrosage hebdomadaire reste souvent suffisant.      

 

• Dans tous les cas, évitez d’arroser si la terre présente une humidité importante. Nous insistons sur cette notion : les palmiers n’apprécient pas un trop-plein d’eau.

L'entretien de votre plante exotique

terreau-pour-palmier-majesty
Si vous vous demandez quel mois privilégier pour rempoter un palmier, nous vous recommandons de procéder comme pour une plantation en pleine terre : procédez au rempotage si possible entre les mois d’avril et juillet. Le palmier aura ainsi le temps de se réadapter en douceur avant de subir les rigueurs de l’hiver.

 

Lors des mois froids, un paillage drainant ou l’utilisation d’une voile d’hivernage pourront s’avérer utile en extérieur. Si possible, éviter l’arrosage avec de l’eau glacée et veillez à ne pas « noyer » le pied de l’arbre. Un faible arrosage régulier, avec une eau tempérée est préférable. 

 

Vous vous demandez peut-être quand déplacer un palmier ?

 

Observez les feuilles de votre palmier pour déterminer son état. Si ces dernières ont de plus en plus tendance à jaunir, à se dessécher ou à tomber, c’est que l’exposition ou le sol ne conviennent pas. Il sera alors temps de procéder au rempotage ou au déplacement de votre arbre. Au niveau de la taille, il est recommandé de retirer les palmes sèches en les coupant à ras de la racine. Cette opération se réalise habituellement au début de l’été.

 

Vous commencez juste à jardiner et recherchez des infos ? Nous vous recommandons la lecture de nos conseils jardinage pour découvrir d’autres astuces, les bons outils ou les différents substrats comme le terreau horticole, la terre pour un carré potager ou le terreau de semis.
Autres conseils et astuces déco
Envie d'en voir plus ? Retrouvez tous nos conseils et produits jardinage en un clic !
 Vie privée